• Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon
  • Clinique Chatelguyon

Les indicateurs pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins (résultats 2016 sur données 2015)

Publié le mardi 10 février 2015 à 17:23

La coordination des professionnels

La bonne coordination des professionnels résulte d’un partage oral impérativement complété par un par­tage écrit des informations relatives au patient. Elle est fondamentale pour assurer efficacement les actes et les soins à délivrer à chaque patient.

Notre évaluation

Les classes vont de A à D, A étant la meilleure note.
Thème Résultat (%) Classe de l’établissement Evolution N-1 Atteinte par
l’établissement de
l’objectif national
Principales actions conduites par l’établissement
1. Tenue du dossier patient 81 A + Oui Maintien de la sensibilisation des médecins
2. Délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation 85 A + Oui Maintien de la sensibilisation des médecins
3. Dépistage des troubles nutritionnels 96 A = Oui -

1. TENUE DU DOSSIER PATIENT : Cet indicateur mesure le pourcentage de dossiers qui comportent les informations écrites nécessaires à la prise en charge du patient, lors de son admission, durant son hospitalisation et à sa sortie. La qualité de la rédaction des prescriptions de médicaments est aussi prise en compte.

2. DÉLAI D’ENVOI DU COURRIER DE FIN D’HOSPITALISATION : Ce courrier garantit la continuité des soins après le séjour hospitalier. Cet indicateur mesure le pourcentage de courriers de fin d’hospitalisation qui ont été adressés, dans un délai de 8 jours, au médecin traitant qui prend en charge le patient ainsi que la qualité des informations transmises dans ce courrier.

3. DÉPISTAGE DES TROUBLES NUTRITIONNELS : Cet indicateur mesure le pourcentage de dossiers où sont écrites les informations nécessaires, notamment le poids, permettant de repérer les patients qui peuvent souffrir de problèmes nutritionnels. En fonction du résultat obtenu, une prise en charge adaptée sera mise en oeuvre.

L’objectif de performance national à atteindre est de 80 %. Seul l’indicateur « Dépistage complet des troubles nutritionnels » (DTN2) n’est pas soumis à cet objectif car ses résultats ne sont pas diffusés publiquement.

La classe A contient les établissements de santé (ES) qui ont dépassé l’objectif de performance de 80 %. Dans la classe B se trouvent ceux qui ont atteint cet objectif, et ceux qui ont un score inférieur se trouvent dans la classe C. Les ES qui avaient l’obligation de recueil et qui ne s’y sont pas soumis constituent la classe D (les non-répondants).

Revenir aux actualités

Les indicateurs pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins (résultats 2016 sur données 2015)